Le châtaignier

Lointain parent du chêne, le châtaignier allie la clarté du hêtre à la beauté du noyer. Au printemps, il prend son temps pour se parer et se contente de longs et légers chatons verts. Les personnes nées sous le signe du châtaignier sont trop autocritiques et la fausseté leur est si étrangère qu’elles préfèrent persévérer dans l’erreur tant qu’elles ne l’ont pas reconnue comme telle. Cela, bien des gens l’interprètent comme de l’entêtement, c’est oublier combien la vérité et le mensonge sont voisins. Mais il importe que vous ne serviez pas seulement la probité, mais aussi le bon sens. Le châtaignier a un souci d’équité tel que toute injustice le révolte au point de réagir parfois brutalement. Il est à la fois souple et tenace, volontaire, entêté, c’est aussi un tendre qui a le goût du confort. Il doute de lui des autres, persuadé qu’on ne l’aime pas alors qu’il a tant besoin d’amour. L’intelligence du châtaignier est avant tout concrète, basée sur l’expérience et l’observation. Constructif et philosophe, il n’est pas un imaginatif, mais sa capacité à rêver reste entière. Né sous ce signe votre destinée dépendra plus des autres que de vous-même. Selon votre entourage, vous pourrez vous épanouir ou resterez incompris.