Le Noyer

Le pays d’origine du noyer est probablement entre la mer Noire, la mer Caspienne et le golfe Persique. En l’espace de soixante ans, il peut atteindre vingt mètres, trente en un siècle. Il a besoin de soleil et craint le froid. Les Celtes avaient voué dix-neuf jours d’affilés à cet arbre du vingt-quatre octobre au onze novembre. Quand les premières bourrasques de novembre entamaient la splendeur des autres arbres, le noyer exposait encore son foisonnement de feuilles et fruits jusqu’à ce qu’en l’espace d’une nuit le vent n’emporte toute cette richesse et cette puissance. Les natifs du noyer mettent autant de passion à assurer et défendre leur joie de vivre. Quels sacrifices ne consentez-vous pas pour éviter les privations ! Vous acceptez beaucoup d’ennuis pour satisfaire vos plaisirs. Vous possédez une vaste intelligence, brillant, stratège, vous fascinez votre entourage par vos extraordinaires dons d’organisation. Quand vous entreprenez quelque chose, votre persévérance ne connaît pas de limite ! Ce caractère absolu est lié chez vous à la puissance de l’inconscient. Né sous ce signe votre destinée sera souvent exceptionnelle. Vous n’êtes pas fait pour suivre les sentiers battus. Entouré d’autant d’amis que d’ennemis, vous resterez pourtant un solitaire renfermé et indépendant.